Alpha Blondy, star du deuxième soir de Festi’lac

La star ivoirienne du reggae Alpha Blondy était très attendue du public samedi soir au Festi’lac. En première partie, les autres groupes ont largement relevé le défi de passer avant cette légende.

 

 

 

Après son arrivée sur scène, alors qu’il était déjà en retard sur le programme initial,
Alpha Blondy a dû interrompre plusieurs fois son concert suite à un problème technique.
Photo Léa DIDIER

 

 

 

 

 

 

La pluie a menacé toute la deuxième édition du Festi’lac, qui sera finalement passée entre les gouttes en décalant d’une heure les horaires de programmation le deuxième soir.

Parmi les festivaliers, certains ont rejoint le premier rang devant la scène dès 18 h 30 pour être sûrs d’être en bonne place lors du concert d’Alpha Blondy, cinq heures plus tard. La star s’est en effet fait attendre… Et manque de chance un problème technique a interrompu plusieurs fois le concert de l’Ivoirien.

« Nous sommes de Valenciennes », indique cette famille dont les membres sont âgés de 17 ans à 60 ans et dont la plupart l’ont déjà vu cinq ou six fois. Geneviève Bendenuti, 66 ans, est originaire de Cornimont. Elle écoute Alpha Blondy depuis plus de vingt ans mais les festivals elle n’en avait jamais fait avant. « Je suis venue à la première édition de Festi’lac, c’est pratique d’avoir de bons concerts près de chez soi », souligne-t-elle, emmenant avec elle une de ses amies qui ne connaît pas bien le reggae. À côté d’elle au premier rang, Fatia Mahdi le clame haut et fort : « On est venus pour Alpha, c’est toute ma jeunesse ! ».

Une première partie solide

Freddy Bomont, 33 ans, et ses parents ont déjà vu Alpha Blondy plusieurs fois mais répondent toujours présents. Ces Ajolais attendent avec impatience de réécouter, dix ans après, leur idole.

Pour les artistes ce samedi, jouer le même soir qu’Alpha Blondy était autant un honneur qu’un défi. « On essaye de ne pas y penser », plaisantent en coulisses les artistes du groupe The Tuff Lions, qui ont affronté neuf heures de route depuis Toulouse pour être à Saulxures-sur-Moselotte ce samedi soir.

Vainqueur du tremplin organisé pour sélectionner les artistes de la première partie, Morik n’en revient pas en sortant de scène. « Il était tôt mais l’ambiance était déjà incroyable », sourit-il.

Le groupe Jamington, qui n’a donné qu’une douzaine de dates cette année, a joué son 3e album dans l’euphorie générale.

Article de Julia MARITON paru dans Vosges Matin le 26/08/2018 à 05:07

 

One thought on “Alpha Blondy, star du deuxième soir de Festi’lac

  1. « Certains de nos musiciens ont des origines vosgiennes. Ça fait du bien de rentrer à la maison ».

    Jay, chanteur du groupe Jamington.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>